• Share
  • Newsletter

    Me El Hadji Diouf tombe dans le piège, il est suspendu du procès…

    29 janvier 2018 by Louise Transports0News

    By Khalil Kamara Me El Hadji Diouf estime que les droits de Khalifa Sall ont été violés. Non seulement en ce qui concerne la constitution de la commission ad-hoc, mais aussi, le député-maire n’a pas été entendu par ladite commission. Lors de sa plaidoirie, l’avocat aurait violé le règlement intérieur de l’Assemblée nationale, ce qui lui a valu une suspension pour le reste du procès, de la part du juge, Louis Lamotte.  » L’Assemblée nationale, le doyen des juges, le procureur de la République, la Cour suprême, le Gouvernement du Sénégal, tout le monde a violé la loi » , peste Me El Hadji Diouf qui estime que Khalifa Sall n’a pas été entendu.  » Il ne l’a jamais été. Plus grave, comment peut-on détenir un député? Quand vous avez une immunité parlementaire, on ne peut être retenu » , poursuit-il. Prenant à titre d’exemple la jurisprudence Barthélemy Dias, non sans rappeler que le maire de Sacré cœur-Mermoz a été détenu avant d’être député alors qu’il a été entendu par une commission ad-hoc.  » Subitement, on demande la levée d’une immunité parlementaire dont il n’a jamais bénéficié. Avant le jugement, on a ignoré cette immunité pour l’empêcher d’être un digne représentant du peuple. On reparle d’immunité lors du procès » , regrette l’avocat.  » On peut être interpellé sans être gardé à vue… Le règlement 5 de l’Uemoa ne parle pas de garde à vue. Li nguène am, Yall molène ko diokh. Dou Macky Sall. Meunou lène Khagne Dara (Ce que vous avez, c’est Dieu qui vous l’a donné. Ce n’est pas Macky Sall. Il ne peut vous priver de rien…) » , rappelle-t-il aux robes noires, leur demandant ainsi de dire le droit sans crainte. Dire le droit, ce que le juge Louis Lamotte a dit en le suspendant du procès pour violation de l’article 372 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui stipule qu’en tant qu’ancien député, il ne devait pas plaider contre l’Etat pour une durée de trois (3) ans. Ce qu’il aurait violé, au lieu de s’arrêter à plaider sur la procédure de nullité en cours. Ainsi, avant sa suspension, Me El Hadji Diouf est revenu sur les articles 171 et 175 du code des collectivités territoriales.  » Vous avez pris la place d’autrui » , dénonce-t-il en qualifiant l’agent judiciaire de l’Etat  » d’usurpateurs » , de  » maquisards » , de  » clandestins » … Selon lui, c’est le Conseil municipal qui devait représenter la Ville de Dakar, à défaut de Khalifa Sall qui pouvait commettre un représentant, soit Moussa Sy, d’où  » l’intrusion » . L’article Me El Hadji Diouf tombe dans le piège, il est suspendu du procès… est apparu en premier sur Senego.com – Toute l’actualité sénégalaise.
    Share

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Veuillez entrer le résultat : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    A propos de nous

    Louise Transports est une société spécialisée dans le transport de marchandise (tout type de biens, colis, voitures, camions, conteneurs) par conteneurs à destination de l’Afrique.

    Contact

    Louise Transports
    11 rue des frères Lumière
    93150 Le Blanc-Mesnil
    France

    Appelez nous
    +33 6 76 94 60 95